Musiques d'aujourd'hui à demain

25 sept. 2019

Musiques d'aujourd'hui à demain

Pour la troisième année, le Festival Musiques d'aujourd'hui à demain se tient au Musée national Marc Chagall du 13 au 27 octobre

FESTIVAL MUSIQUES D'AUJOURD'HUI À DEMAIN

Du 13 au 27 octobre 2019

Au Musée national Marc Chagall

 

Le festival de « Musiques d’aujourd’hui à demain » est reconduit cette saison au Musée Chagall. Une vingtaine de compositeurs seront à l’affiche, depuis Stravinsky, compositeur fondamental de la musique moderne au XXe siècle, jusqu’à des auteurs contemporains.

Un trio de la compositrice niçoise Pierrette Mari sera donné le 26 octobre en création mondiale. Une oeuvre de Martin Romberg pour clarinette, Flores malum, sera donnée en création française.

Nous insistons ici sur les compositeurs ayant un rapport étroit avec notre ville.

Laurent Petitgirard, secrétaire perpétuel de l’Académie des Beaux-Arts, dont nous entendrons le dimanche 13 octobre Le Petit prince a souvent dirigé l’Orchestre Philharmonique de Nice, a été administrateur de l’Académie internationale d’été de Nice mais a, surtout, en tant que compositeur, vu en 2003 la création française de son opéra Elephant Man sur la scène de l’Opéra de Nice.

Thierry Muller, dont nous entendrons le 19 octobre les Jeux de société est, depuis trois ans, directeur du conservatoire de Nice. Martin Romberg, dont nous entendrons le même jour une œuvre en création française, est ce compositeur norvégien dont nous avions entendu il y a deux ans, en ouverture de la saison symphonique, la création mondiale d’un poème inspiré du Silmarillion de Tolkien.

Lucien Delrieu, dont on entendra le 26 octobre la Sonate pour violoncelle et piano, est le fils du célèbre éditeur de musique niçois Alfred Delrieu. Il était lui-même pianiste, compositeur et artiste peintre. C’est son propre fils, Richard Delrieu, qui interprétera sa sonate au piano. Il est lui-même professeur dans plusieurs universités du Japon (Kobé, Nagoya, Kyoto), chercheur dans le domaine des systèmes d’écriture musicale comparée en Orient et Occident.

Pierrette Mari, qui obtint en 1946 un Grand Prix de la Ville de Nice, et dont on entendra la création mondiale d’un trio pour clarinette, violoncelle et harpe, est une compositrice niçoise à la production prolifique, journaliste musicale à Radio France, musicologue professeur à la Sorbonne, première biographe de Messiaen et de Dutilleux.

À ces compositeurs directement rattachés à Nice, on peut associer Igor Stravinsky qui séjourna dans notre ville entre les deux guerres, y composant notamment la Symphonie des Psaumes ainsi qu’Oedipus Rex. On entendra le 14 octobre sa Suite italienne pour violon et piano (qui n’est autre qu’une transcription de son œuvre célèbre Pulcinella) ainsi que sa sonate inspirée de son ballet Le baiser de la fée.

 

Par André Peyrègne